Mac OSx Libérer de l’espace pris par Dockerformac (xhyve)

Utilisation:

Source:
https://github.com/docker/for-mac/issues/371

Script:

GCP – Mise à disposition rapide d’un objet via GET HTTP

Installer le SDK gcloud (et kubectl)

Jenkins – Changer un mot de passe utilisateur via un shell

Editer ce fichier:

Remplacer la valeure passwordHash avec:

Redémarrer Jenkins:

Le mot de passe est désormais test. Ne pas oubliers de le modifier.

La valeure accepte le format suivant:

Si le nom de l’utilisateur est “bar” et le mot de passe “foo” créer le SHA256 est simple:

Comme vu précédemment, le rajouter dans le fichier de l’utilisateur: bar:7f128793bc057556756f4195fb72cdc5bd8c5a74dee655a6bfb59b4a4c4f4349

Redmarrer Jenkins puis changer le password via la WebGUI. Jenkins utilise bcrypt par défaut et SHA256 n’est pas assez secure, le nouveau mot de passe générer sera hashé par bcrypt.

DinD ? DiY !

Si, vous travaillez sur la création de pipelines d’environnement de tests ou d’intégration continue, peut importe les outils (Jenkins, GitlabCI, Bamboo…) vous avez peut-être fait des recherches sur la méthode dind (Docker in Docker).

En consultant ses origines sur le Github de son créateur, Jerome Petazzoni, on observe un warning :

If you came here because you would like to run a testing system like Jenkins in a container, and want that container to spin up more containers, then please read this blog post first. Thank you!

Un peu plus bas, un second warning :

This work is now obsolete, thanks to the combined efforts of some amazing people like @jfrazelle and @tianon, who also are black belts in the art of putting IKEA furniture together.

L’article auquel il fait référence expose les raisons pour lesquels on aime utiliser DinD et aussi et surtout… pourquoi on ne devrait pas/plus le faire… Je vous invite vivement à le parcourir afin de découvrir plus en détails ces points… très sensibles :

  • La sécurité
  • Le stockage
  • La corruption de données

Souvent cette méthode est utilisée (qui a dit tous le temps ?)… Elle est même citée sur le site de GitlabCI :

  1. Le Shell executor
  2. Docker in Docker
  3. Docker socket binding

 

Créer plusieurs subnets dans des AZs

Pour avoir:
10.0.1.0/24 AZ a
10.0.2.0/24 AZ b
10.0.3.0/24 AZ c
10.0.4.0/24 AZ a
10.0.5.0/24 AZ b
10.0.6.0/24 AZ c
…….